Comprendre l’habitat inclusif

Retrouvez ici un ensemble de contenu qui pourront vous permettre de mieux appréhender l’univers autour de l’habitat inclusif

#1

Dans quel contexte est né l’habitat inclusif en France ?

L'habitat inclusif est né en France de la prise de conscience croissante des besoins spécifiques des personnes en situation de handicap ou de fragilité (grand-âge notamment). 

Dans les années 2000, la France a adopté des lois et des politiques visant à favoriser l'inclusion des personnes en situation de handicap dans tous les aspects de la société, y compris le logement. L'habitat inclusif est une réponse à cette volonté d'inclusion et de participation sociale des personnes en situation de handicap ou du grand âge.

L'habitat inclusif propose des logements adaptés aux besoins spécifiques des personnes fragiles, tout en favorisant leur autonomie et leur intégration dans la communauté. Il s'agit de créer des lieux de vie où ces personnes fragiles peuvent vivre de manière autonome, tout en ayant accès à des services de soutien et de soins adaptés à leurs besoins.

Légende image 1

L’habitat inclusif s'est développé en France grâce à l'implication d'associations, de professionnels de la santé et du secteur social, ainsi que des collectivités locales. Il a été soutenu par des dispositifs législatifs et financiers, tels que la loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées de 2005, le Plan d'action pour l'habitat des personnes handicapées de 2009, la loi ELAN de 2019 qui est venu apporter un cadre bien plus structuré autour des questions de logements au service des personnes vulnérables mais aussi et surtout le rapport Piveteau Wolfrom en 2020.

Aujourd'hui, l'habitat inclusif est de plus en plus reconnu et développé en France. De nombreux projets et initiatives voient le jour dans le but de favoriser l'inclusion des personnes en situation de handicap ou de fragilité dans le logement et la société. Ces initiatives s'inscrivent dans une démarche d’ouverture vers la cité au travers d’un projet de vie sociale et partagée, en offrant un environnement propice à l'épanouissement et à l'autonomie des résidents, tout en leur fournissant les services et les soutiens nécessaires pour vivre pleinement leur vie.

A connaître

#2

L'habitat inclusif est il un habitat ordinaire ?

L'habitat inclusif peut et doit être considéré comme un habitat ordinaire, dans la mesure où il s'agit de permettre à chacun, qu'importe sa fragilité, de faire le libre choix de s'installer là où il le désire. Ces habitats peuvent prendre des formes variées : logements individuels ou collectifs, regroupés ou diffus et situés dans des quartiers ou des villages ordinaires tout en ne relevant pas du système médico-social.

Cependant, ce qui distingue l'habitat inclusif de l'habitat ordinaire, c'est qu'il est spécialement conçu pour répondre aux besoins spécifiques des personnes fragiles, à la fois au travers d'un accompagnement réuglier des habitans suivant leurs besoins, mais aussi par la construction et l'animation d'un projet de vie sociale et partagé spécifique aux désirs et attentes des habitants. Les logements sont adaptés et aménagés pour faciliter l'autonomie des résidents, et des services de soutien et de soins peuvent être disponibles sur place ou à proximité pour répondre aux besoins de chacun des Habitants.

L'objectif de l'habitat inclusif est de permettre aux personnes en situation de handicap ou du grand-âge de vivre de manière autonome et de participer pleinement à une vie en communauté au coeur de notre société.

A connaître

  • Habitat inclusif adapté aux besoins spécifiques.
  • Présence de soutien professionnel sur place.
  • Objectif : vie proche de l'habitat ordinaire.
  • Combinaison d'autonomie et de soutien personnalisé.
  • Favorise l'inclusion sociale et la participation.
#3

Quelle est la différence entre l'habitat inclusif et les établissements médico-sociaux ?

La principale différence entre l'habitat inclusif et les établissements médico-sociaux réside dans le mode de vie et le degré d'autonomie des habitants.

Dans les établissements médico-sociaux, les personnes en situation de fragilité (grand âge ou handicap) vivent dans un environnement collectif médicalisé où des professionnels de la santé et du secteur social assurent la prise en charge et les soins nécessaires. Ces établissements offrent un niveau de soutien et d'accompagnement plus élevé, avec une présence continue du personnel pour répondre aux besoins des résidents.

En revanche, dans l'habitat inclusif, les personnes fragiles vivent de manière plus autonome, dans des logements individuels ou collectifs adaptés à leurs besoins. Elles bénéficient de services de soutien et de soins adaptés, mais ces services peuvent ne pas être présents en permanence. Les résidents ont plus de liberté et de responsabilité dans la gestion de leur vie quotidienne, tout en ayant accès à un soutien en cas de besoin.

L'habitat inclusif favorise ainsi l'autonomie et l'intégration sociale des résidents, en leur permettant de vivre dans un environnement plus proche de celui de la vie ordinaire, tout en bénéficiant d'un accompagnement adapté à leurs besoins spécifiques.

En résumé, la véritable distinction entre les deux réside dans le fait que, si dans le médico social c’est la notion de soin et de santé qui domine et structure toute l’approche d’accueil, dans l’Habitat Inclusif c’est le projet de vie social qui va régir toute la réflexion.

A connaître

  • Habitat inclusif : intégration dans la vie ordinaire.
  • Établissements médico-sociaux : soins et soutien constants.
  • Personnalisation dans l'habitat inclusif, liberté pour les résidents.
  • Établissements médico-sociaux : règles strictes pour le bien-être.
  • Choix dépendant des besoins et des préférences individuelles.
#4

Quels sont les grands acteurs de l’habitat inclusif en France ?

Les grands acteurs de l'habitat inclusif en France sont les associations, les professionnels de la santé et du secteur social, les collectivités locales, mais aussi et surtout les résidents eux-mêmes.

Les associations jouent un rôle clé dans la promotion et la mise en place de projets d'habitat inclusif. Elles sont souvent à l'origine de ces initiatives et travaillent en collaboration avec les autres acteurs pour les concrétiser. Elles peuvent apporter leur expertise et leur soutien aux personnes en situation de handicap ou de fragilité, ainsi qu'à leurs familles.

Ces acteurs détiennent généralement un rôle central car souvent ce sont eux les porteurs de projet partagé (3P), garant et animateur du projet de vie sociale et partagée.

Les professionnels de la santé et du secteur social sont également impliqués dans l'habitat. Ils fournissent les services de soutien et de soins nécessaires pour répondre aux besoins des résidents. Il peut s'agir de travailleurs sociaux, d'infirmiers, d'éducateurs spécialisés…. Leur rôle est d'accompagner les résidents dans leur quotidien, de les aider à maintenir leur autonomie et de veiller à leur bien-être.

Les collectivités locales, telles que les communes ou les départements, jouent un rôle important dans le développement de l'habitat inclusif. Elles peuvent soutenir financièrement les projets, faciliter l'accès au foncier ou encore mettre en place des politiques favorables à l'inclusion des personnes en situation de handicap ou de fragilité. Elles peuvent également être chargées de coordonner les différentes initiatives sur leur territoire.

Enfin, les habitants eux-mêmes sont LES acteurs essentiels de l'habitat inclusif. Leur participation et leur implication dans le projet de vie sociale, dans la gestion de leur logement et de leur vie quotidienne est indispensable. Ils sont souvent représentés au sein des instances de décision et peuvent contribuer à l'amélioration continue des services et des conditions de vie de l'habitat inclusif. Leur voix doit être prise en compte pour adapter les services à leurs besoins spécifiques en vue de favoriser leur participation à la vie de la communauté.

A connaître

  • Habitat inclusif : intégration dans la vie ordinaire.
  • Établissements médico-sociaux : soins et soutien constants.
  • Personnalisation dans l'habitat inclusif, liberté pour les résidents.
  • Établissements médico-sociaux : règles strictes pour le bien-être.
  • Choix dépendant des besoins et des préférences individuelles.
#5

Comment trouver et candidater à un habitat inclusif ?

Pour trouver un habitat inclusif et y candidater, il peut être intéressant de suivre quelques étapes clefs, parfois pleine de bon sens :

  1. Se renseigner, se renseigner et toujours se renseigner: partez à la rencontre des différents habitats inclusifs disponibles dans votre région. Vous pouvez contacter la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) de votre département ou la Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie (CNSA) pour obtenir des informations sur les initiatives d'habitat inclusif dans votre zone géographique.
  1. Identifier les critères : Vérifiez les critères d'éligibilité pour l'habitat inclusif. Chaque projet peut avoir ses propres critères spécifiques, en fonction du public ciblé (handicap, grand âge, etc.). Assurez-vous de répondre aux critères requis avant de candidater.
  1. Contacter les gestionnaires : Prenez contact avec les gestionnaires des habitats inclusifs qui vous intéressent. Vous pouvez les contacter par téléphone, par email ou en vous rendant directement sur place. Demandez-leur des informations supplémentaires sur le projet, les modalités d'admission et les pièces à fournir pour candidater.
  1. Constituer un dossier de candidature : Rassemblez les documents nécessaires pour votre dossier de candidature. Cela peut inclure des pièces d'identité, des justificatifs de situation de handicap ou de fragilité, des justificatifs de ressources, etc. Assurez-vous de fournir tous les documents demandés pour maximiser vos chances d'être sélectionné.
  1. Envoyer votre candidature : Envoyez votre dossier de candidature aux gestionnaires des habitats inclusifs qui vous intéressent. Respectez les délais de candidature indiqués et assurez-vous d'avoir bien complété tous les formulaires nécessaires.
  1. Suivre l'évolution de votre candidature : Une fois votre candidature envoyée, suivez l'évolution de votre dossier en restant en contact avec les gestionnaires des habitats inclusifs. Ils pourront vous informer sur le processus de sélection et les délais prévus.

Il est important de noter que la demande d'admission dans un habitat inclusif peut être soumise à une liste d'attente en raison de la demande souvent supérieure à l'offre disponible. Soyez patient et n'hésitez pas à contacter régulièrement les gestionnaires pour vous tenir informé de l'avancement de votre candidature.

A connaître

  • Habitat inclusif : intégration dans la vie ordinaire.
  • Établissements médico-sociaux : soins et soutien constants.
  • Personnalisation dans l'habitat inclusif, liberté pour les résidents.
  • Établissements médico-sociaux : règles strictes pour le bien-être.
  • Choix dépendant des besoins et des préférences individuelles.
#6

Combien coûte un habitat inclusif ?

Le coût de l'habitat inclusif en France peut varier en fonction de différents facteurs tels que la localisation géographique, la taille de l'habitation, les services et les équipements inclus, ainsi que les besoins spécifiques des résidents.

En général, le coût mensuel moyen d'un logement en habitat inclusif en France peut être estimé entre 800 et 1500 euros par personne. 

Cependant, il est important de noter que ces chiffres peuvent varier considérablement en fonction des circonstances et des besoins individuels.

Les différences de prix sont en général très marquées entre les projets qui accompagnent des personnes relativement autonomes ou des personnes fortement dépendantes (grand âge notamment).

Il est recommandé de contacter les acteurs de l'habitat inclusif pour obtenir des informations plus précises sur les coûts spécifiques de leur projet dans votre région.

A connaître

  • Habitat inclusif : intégration dans la vie ordinaire.
  • Établissements médico-sociaux : soins et soutien constants.
  • Personnalisation dans l'habitat inclusif, liberté pour les résidents.
  • Établissements médico-sociaux : règles strictes pour le bien-être.
  • Choix dépendant des besoins et des préférences individuelles.
#7

Comment lancer son projet d’habitat inclusif ?

Lancer son projet d'Habitat Inclusif prend du temps, temps qui est absolument nécessaire pour murir et réfléchir ce que l'on attend précisément de ce lieu de vie.

Toutefois, un certain nombre d'étapes clefs sont clairement identifiées et pourront sans doute vous aider à avancer dans votre cheminement :

  1. Définir son projet : Commencez par définir clairement votre projet d'habitat inclusif. Quels sont vos objectifs, qui sont les bénéficiaires cibles, quelles sont les valeurs et principes qui guideront votre projet ? Cette étape est essentielle pour avoir une vision claire et précise de ce que vous souhaitez réaliser.
  1. Constituer une équipe : Trouvez des personnes partageant votre vision et votre passion pour l'habitat inclusif. Constituez une équipe solide et complémentaire qui pourra vous aider à mettre en œuvre votre projet. Il peut s'agir de professionnels de l'immobilier, de travailleurs sociaux, d'architectes, de membres de la communauté locale, etc.
  1. Faire une étude de faisabilité : Évaluez la faisabilité de votre projet en effectuant une étude approfondie. Analysez les besoins du marché, les ressources disponibles, les contraintes légales et financières, etc. Cette étape vous permettra de déterminer si votre projet est viable et de prendre les mesures nécessaires pour le concrétiser.
  1. Trouver un financement : Identifiez les sources de financement possibles pour votre projet d'habitat inclusif. Cela peut inclure des subventions gouvernementales, des partenariats avec des organismes à but non lucratif, des investisseurs privés, des prêts bancaires, etc. Établissez un plan financier solide pour convaincre les bailleurs de fonds de soutenir votre projet.
  1. Trouver un lieu : Recherchez un emplacement approprié pour votre projet d'habitat inclusif. Tenez compte des besoins et des préférences des bénéficiaires potentiels, de l'accessibilité aux services et aux transports, ainsi que des contraintes légales et urbanistiques. Assurez-vous également que le lieu est adapté aux besoins spécifiques des personnes incluses dans votre projet.
  1. Concevoir et construire : Travaillez avec des architectes et des professionnels de la construction pour concevoir et construire des logements inclusifs adaptés aux besoins des bénéficiaires. Veillez à ce que les espaces communs soient accessibles à tous, et à ce que les logements soient adaptés aux personnes handicapées ou ayant des besoins spécifiques.
  1. Impliquer la communauté : Impliquez la communauté locale dans votre projet d'habitat inclusif. Organisez des réunions d'information, des consultations publiques et des activités de sensibilisation pour obtenir le soutien de la communauté et favoriser l'inclusion sociale.
  1. Mettre en place des services de soutien : Assurez-vous de mettre en place des services de soutien adaptés aux besoins des bénéficiaires de votre projet d'habitat inclusif. Cela peut inclure des services de soins de santé, d'aide à la vie quotidienne, de soutien émotionnel, etc. Collaborer avec des organismes locaux et des professionnels de la santé pour offrir ces services.
  1. Gérer et entretenir : Mettez en place une structure de gestion solide pour assurer le bon fonctionnement et l'entretien de votre projet d'habitat inclusif. Cela peut inclure la gestion des finances, la maintenance des bâtiments, la résolution des conflits, etc.
  1. Évaluer et ajuster : Évaluez régulièrement l'efficacité et l'impact de votre projet d'habitat inclusif. Identifiez les points forts et les domaines à améliorer, et apportez les ajustements nécessaires pour maximiser les bénéfices pour les bénéficiaires.

En suivant ces étapes, vous pourrez lancer et développer avec succès votre projet d'habitat inclusif.

N'oubliez pas de rester motivé et de persévérer malgré les obstacles qui peuvent se présenter. L'habitat inclusif est une initiative précieuse qui peut avoir un impact positif sur la vie de nombreuses personnes.

A connaître

  • Habitat inclusif : intégration dans la vie ordinaire.
  • Établissements médico-sociaux : soins et soutien constants.
  • Personnalisation dans l'habitat inclusif, liberté pour les résidents.
  • Établissements médico-sociaux : règles strictes pour le bien-être.
  • Choix dépendant des besoins et des préférences individuelles.

Fini l'anxiété face au défi administratif ! Une expérience complète en 3 étapes, le tout avec une bonne dose d’humain.

icône faciliter
Faciliter

Je lance les démarches d’admission en m’inscrivant en quelques clics sur Sahanest. Je peux aussi appeler directement l'équipe Sahanest.

icône préparer et envoyer
Préparer et envoyer

Je contrôle la préparation et l’envoi du dossier de candidature de mon proche grâce à un tableau de bord facile d’utilisation.

icône suivre
Suivre

Je peux accéder à l’équipe pluridisciplinaire de professionnels de Sahanest pour obtenir de l’aide tout au long du processus.

Ces rubriques peuvent vous renseigner